Olivier Deheneffe
Un clavier comme pinceau
Vers l’Avenir
2004

by Olivier Deheneffe – Vers l’Avenir, january 2004.

La galerie Détour à Jambes, propose une exposition détonante jusqu’au 15 février. Oeuvre éclatée et insensée d’un artiste d’aujourd’hui.

La galerie Détour propose une exposition étonnante comme à son habitude. Cette galerie d’art jamboise s’est en effet donnée comme missions d’initier les Namurois à l’art contemporain, de sensibiliser à l’expression d’aujourd’hui et aussi de donner leur chance à des artistes peu connus aux oeuvres peu communes.

Chaque année, plusieurs dossiers sont remis à ce lieu d’art du Namurois. « Cette année nous avons reçu 27 dossiers et en avons retenu sept. Le choix est parfois difficile et nous écartons parfois de très bon travaux à contre-coeur. La sélection se fait dans un souci de diversité, on essaie de ne pas exposer que des peintres, des photographes ou des sculpteurs. La galerie veut donner sa place à tous les styles et types d’art. » nous éclaire Bernard Boigelot, directeur artistique de la galerie.

Depuis début janvier et jusqu’au 15 février, Jambes met en avant Pierre Clemens. Pour la première fois celui-ci bénéficie d’une salle d’exposition digne de ce nom pour diffuser son art quelque peu…particulier.

En effet, Clemens tente de concilier les outils de travail actuels avec l’art. Il met la photocopieuse, l’imprimante, l’ordinateur, la photographie au service de l’art. Dire que le visiteur tombe sous le charme des oeuvres de Clemens dès qu’il entrouvre la porte serait sans doute mentir. Par contre, l’étonnement et la curiosité le poussent à découvrir ces oeuvres d’art différentes.

Elles diffèrent d’abord par leur cadre. Ce n’est pas l’habituel rectangle des tableaux qui s’offre au visiteur mais des cercles de bois sur lequel Pierre Clemens a appliqué ses créations. Le support, ensuite, provoque la surprise. L’artiste bruxellois n’utilise pas de simples toiles, mais des supports en bois.

A partir de paysages et d’objets naturels ou travaillés avec les outils informatiques, Pierre Clemens crée des oeuvres où le regard ne parvient pas à se fixer.

Chacun son interprétation

Un avion vu de multiples point de vue. Un cercle de bois pour chaque vue différente. Et le regard qui cherche à se poser sur ce qui est représenté ou le support. Pas facile de se retrouver dans une oeuvre formée de septante cercles de bois… Etonnante oeuvre que celle de cet artiste où le visiteur a son rôle à jouer et doit avoir l’envie de se plonger dans l’oeuvre pour en profiter. Il n’y a rien à comprendre. Chacun peut trouver une interprétation s’il en a le besoin ou le désir.

Au panthéon des artistes

Pour visiter de tels endroits il faut savoir oublier ses repères artistiques habituels, ne fut-ce que les très vagues notions que le grand public peut avoir. Il faut se libérer de ses préjugés sur ce qui est beau ou laid. Dans l’art contemporain, on réinvente les notions, on ne sait même plus s’il en existe.

La mission de la galerie – éveiller le public de la région à l’art contemporain, souvent mal perçu – n’est pas simple.

Il a fallu des années pour accepter les impressionnistes, aujourd’hui au panthéon des artistes. Gageons que ces artistes contemporains qui paraissent parfois lufoques ou excentriques deviendront dans le futur des valeurs sûres pour d’autres générations. Alors pourquoi ne pas pousser gratuitement la porte de la galerie Détour ?

Olivier Deheneffe

Exposition de Pierre Clemens jusqu’au 15 février 2004. Galerie Détour, Avenue Jean Materne 166 B-5100 Jambes. Tél. : 081/24.64.43. Ouverte du mardi au samedi de 14h à 18h à l’exception des jours fériers, aussi sur rendez-vous.